L'Université Laval
L’Université Laval

Le Canada a été toujours ma meilleure destination. Toronto était alors ma ville de rêve où j’y étais un certain octobre 2016. Quand j’ai voyagé au Canada, dans le cadre de mes études doctorales, je n’ai jamais pensé que ce pays sera pour longtemps ma destination périodique. Voilà que je me retrouve de retour chaque année. D’habitude, les Tunisiens ont tendance à voyager périodiquement en France mais la France ne m’a jamais séduit autant que le Canada qui m’a charmé depuis l’âge de dix ans. Le Canada, ce pays du multiculturalisme, du vivre ensemble et de l’humanisme au vrai sens du terme.

Cette fois-ci, j’y étais pour découvrir une nouvelle ville, la ville de Québec. Il ne s’agit pas de ma première visite à la province du Québec car j’ai visité auparavant Montréal quatre fois. J’ai même une fois choisi de passer une semaine de vacances à Montréal quand j’étais résidente au Canada. Mais cette fois si, j’ai pris l’avion pour découvrir la ville de Québec, où se situe l’Université Laval, l’une des prestigieuses universités dans le monde.

La bibliothèque de l'Université Laval
La bibliothèque de l’Université Laval

Certes, je considère l’Université d’Ottawa comme étant ma meilleure destination scientifique mais l’Université Laval est également à découvrir. Comparée aux autres universités canadiennes, l’Université Laval s’étale sur un grand terrain. Ainsi, le matin, en quittant la résidence universitaire, vous pourrez admirer l’automne canadien avec ses arabes dont les feuilles sont colorées en rouge et en jaune avec dégradation. Il n’y a pas de place spéciale ou d’un parc unique pour savourer la nature québécoise. Vous avez des tableaux à admirer tout au long de votre chemin. Si vous êtes amateurs de photographie comme moi, vous n’arrêterez pas de prendre de photos à chaque pas que vous faites.

Quant au département de communication, il occupe un ancien édifice. C’est une ancienne église qui n’est pas la première église abandonnée ou vendue au Canada. Au vieux Québec, une ancienne église est devenue un marché de vente d’ouvrages. Bien que j’aie été surprise par l’état de l’église à l’intérieur, j’ai adoré ce marché de vente qui est terrain minuscule de la culture canadienne. Vous trouverez dans ce marché toute sorte d’ouvrages.

A côté de l’université de Laval, il existe deux grands centres commerciaux : Place Sainte-Foy et Laurier Québec. Il existe dans ces deux centres une cinquantaine de boutiques américaines et quelques-unes européennes. Vous pouvez faire un excellent shoping. Mise part ceci, il n’y a rien aux alentours de l’Université. Les étudiants n’ont pas le choix. Ils devront se concentrer sur leurs études en absence des moyens de distraction voisins.

Le tourisme au Québec

J’ai toujours considéré Montréal comme étant la première destination de vacances au Canada mais à la ville du Québec, il y a également plusieurs choses à découvrir  à savoir : le musée national des beaux-arts, le parc des champs de Batailles, le grand théâtre de Québec, l’église Saint-Jean Baptiste, la citadelle, l’hôtel du parlement, le parlement, le château Frontenac, la chapelle des Jésuites de Québec, le Monastère des Ursulines de Québec, la Cathédrale de la Sainte-Trinité de Québec, l’église Saint-Roch de Québec, le musée de la civilisation, la Basilique-cathédrale Notre dame de Québec, parc Montemorency et l’hôtel de ville de Québec.

smartcapture
Quartier Champlain

Certes, vous ne pouvez pas les visitez en un seul jour ou même deux jours. Il vous faut au moins trois jours pour faire le tour de tous ces coins. Pour monter au château Frontenac, vous pouvez vivre l’expérience du Funiculaire après une visite au Quartier Champlain. S’il y a un monument qui m’a plu énormément, c’est bel et bien le château Frontenac. Je m’y rendais tous les soirs. Le soir, il faut savourer une belle vue à partir du balcon de ce château.

Vu que j’étais là-bas pendant la période de la préparation du Halloween, le quartier Champlain était au rythme de cette fête assez commune au Canada. Les citrouilles ont été éparpillées un peu partout.

Au port de Québec, chaque deux jours, un bateau de croisière s’installe. Il s’agit des croisières internationales de l’Atlantique, dans des bateaux immenses.

smartcapture
Les chutes de Montemorency

Enfin, vous ne pouvez pas passer par la ville de Québec sans admirer les chutes de Montemorency. Moi qui pensait que les chutes de Niagara à Toronto sont les meilleures

chutes au monde, j’étais éblouie pour ces chutes. Il te faut réellement au moins cinq heures pour monter les escaliers et regarder les chutes de différents coins, et traverser le parc pour profiter du soleil au pays de la neige.

Ne ratez pas donc l’occasion si vous avez eu l’opportunité pour visiter la ville de Québec. C’est une ville canadienne qui a son charme à part entière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *